Franche-Comté – région de l’Amour : en mode amical

Презентация2Lorsqu’un de nos étudiants est sélectionné en tant qu’assistant de la langue russe en France, nous sommes heureux pour deux raisons. D’abord pour une opportunité exceptionnelle qu’offre ce programme aux participants : se réaliser professionnellement en enseignant sa langue et en apprenant sa culture aux jeunes français. Et en plus, cette présence de notre collègue au sein d’un établissement secondaire français nous permet de réaliser des échanges entre nos élèves toujours enrichissants et passionnants.

Ainsi, à la rentrée 2018 nous avons lancé un projet « Franche-Comté – Région de l’Amour : en mode amical ! », grâce à Youlia Titova qui vient de terminer ses études à l’Université pédagogique de Blagovechtchensk et qui travaille aujourd’hui dans trois établissements de Besançon. Il s’agit d’un projet franco-russe avec la participation des élèves russes étudiant le français (lycée BGPU, école de Tsiolkovski) et les élèves français étudiant le russe (collège Victor Hugo et lycée Louis Pergaud). Ils ont déjà fait connaissance en échangeant des petites vidéos en langues qu’ils apprennent, se sont posé des questions et même se sont souhaité Joyeux Noel en chansons. Évidemment, l’objectif est d’introduire un élément créatif dans l’apprentissage des langues. Mais nous voyons aussi combien c’est motivant et encourageant pour les élèves ! Suivez nos actualités et vers la fin de l’année scolaire nous vous parlerons du projet en détail.

Без названия

Publicités

Plan d’action 2019

ru_logo_AmourLe plan d’action 2019 a été discuté et élaboré lors de l’Assemblée générale de l’Association des enseignants de français de la région Amourskaya. Parmi les manifestations prévues il y a des actions traditionnelles, telles que les concours linguistiques et le concours de théâtre et de chanson en français. D’autres projets, notamment pour les élèves débutants en français seront réalisés au cours de l’année. Ils visent à motiver les élèves en Introduisant un élément créatif dans l’apprentissage de langue, à développer les compétences interculturelles et voir à créer des liens et des relations amicales entre la Russie et la France.

Vous pouvez consulter le plan d’action ici.

Journée pédagogique 2018


dsc07239

Le 23 novembre une journée pédagogique pour les enseignants de français de la région Amourskaya s’est tenue à l’Université pédagogique de Blagovechtchensk. Les collègues des écoles de la ville de Blagovechtchensk (5, 27, lycée BSPU, lycée 6, lycée 11, gymnase Alekseevskaya), de l’école 7 de la ville de Tsiolkovski et des écoles de langues privées y ont participé. Lire la suite

Quand les pierres nous racontent l’Histoire…

Edito par Olga Kukharenko:

decembre 2018Nos chers lecteurs,

Ce numéro de décembre 2018 vous parvient au moment où l’irrésistible magie de neige offre à nos villes et villages une aura particulière. Couverts d’un manteau blanc, ils nous portent à rêver des merveilles que nous attendons toujours la veille du Noël et du Nouvel An.

Et nous, faisons un improbable voyage préparé par nos correspondants. Partons chez eux, vers les endroits chers à leurs cœurs. Entrouvrons quelques pages « du grand livre de l’humanité » que Victor Hugo appelait l’architecture. Simples habitats ou monuments, ces témoins de l’histoire nous font découvrir des génies du passé, des messages laissés par nos ancêtres. L’architecture crée l’image de chaque nation, et les hommes, inspirés par l’amour de leur patrimoine national, la perpétuent dans le temps.

Dans ce numéro consacré à l’architecture, nous donnons la parole à Adam, un jeune élève algérien parlant d’une mosquée dans son village ; à Gleb, un élève bélarusse installé en France partageant sa découverte de la région Franche-Comté ; à Marija une chercheuse serbe présentant l’exposition de l’architecture socialiste yougoslave exposée à New-York ; à Philippe, un réalisateur ayant filmé la gare de Vladivostok ; à Yana, dramaturge et enseignante, exposant ses recherches sur les toutes premières constructions en bois et en pierre à Blagovechtchensk ; à Svetlana, enseignante, soulevant le problème de la sauvegarde des cimetières et des tombeaux militaires russes en France ; Daria, jeune artiste, vous emmenant dans la belle région d’Ardèche en France, Yu Kexin, étudiante, nous faisant découvrir le Temple de Confucius à Nanjing… Et moi, je vous parlerai des gares de Russie, les plus insolites et les plus belles sans pouvoir pour autant en faire une présentation complète.

Et surtout, regardez la une de la couverture ! Ce n’est ni Paris, ni Saint-Pétersbourg, c’est une des plus belles façades de ma ville de Blagovechtchensk. C’est l’ancien Maison du commerce « Chourine et Co » construite à la fin du XIX siècle, devenue aujourd’hui – le centre d’éducation culturelle pour les enfants.

Bonne lecture, chers lecteurs !

Bonne Année 2019 !

Journal voyageur

коллаж.jpgA la fin de l’année scolaire, en mai 2018, l’école 7 de la ville de Tsiolkovski a reçu un journal voyageur. Il est d’abord arrivé à Blagovechtchensk par la poste diplomatique. Ensuite il est reparti dans la ville des cosmonautes.

Mais son voyage a commencé en septembre 2017 sur le continent nord-américain, au Canada, dans la ville de Vancouver de la Colombie Britannique. Une classe à l’école Brockton étudiant le français en tant que la langue seconde et leur professeur Rhéa Lofstrom ont voulu faire voyager le journal partout dans le monde pour se permettre de voyager à travers les mots de ceux qui y participeront. Donc, le trajet n’était pas prévu ni planifié, mais les initiateurs du projet ont écrit à la première page du journal qu’ils faisaient confiance que tous ceux qui le reçoivent et qu’ils feraient poursuivre leur projet.

Les écoliers canadiens proposaient à tout le monde de lire en classe les textes des personnes ayant écrit précédemment dans le journal, ensuite d’écrire leurs petites présentations en parlant de leur villes, écoles, classes, leurs intérêts. Il était important d’envoyer après le journal voyageur par la poste a une autre classe qui habite loin. Lire la suite

Exposition itinérante « Francis Jammes et la Russie »

IMG_3070 - Copie - Copie - Copie - Copie - Copie - CopieLe 22 septembre dans la maison musée du poète français Francis Jammes a Orthez une exposition inédite a été inaugurée. Elle porte un titre assez traditionnel – « Francis Jammes et la Russie » mais les œuvres exposés sont particuliers. Ils ont parcouru une dizaine de milliers de kilomètres pour y arriver. Il s’agit des dessins faits par les jeunes artistes de la région Amourskaya qui se trouve à l’Extrême-Orient de Russie, juste à la frontière avec la Chine. Les élèves des écoles de la région (Belogorsk, Tsiolkovski, Blagovechtchensk) et les étudiants de l’Université pédagogique ont créé leurs dessins inspirés par la poésie de Francis Jammes. En fait, c’est une exposition itinérante car d’abord ces créations ont été exposées dans le centre des ressources en français de l’université blagovechtchenskienne.

Lire la suite

Au croisement des littératures…

страница 1Edito par Olga Kukharenko:

Chères lectrices, chers lecteurs,

L’année croisée franco-russe des langues et des littératures bat son plein. Notre magazine a le plaisir de s’associer aux manifestations littéraires ayant lieu en Russie et en France. Et ce faisant nous ressentons la joie de découvertes captivantes que nous nous pressons de partager avec vous.

Nous continuons la série de publications en hommage au 150e anniversaire du poète français Francis Jammes dont l’œuvre a inspiré beaucoup de poètes russes de son époque.

Dans ce numéro vous saurez qu’on peut retrouver un roman français 120 ans après sa publication dans un journal quotidien mais aussitôt oublié et perdu par tout le monde. Et même sans se déplacer en France, depuis une petite ville russe de Mourom. Mais pour cela il faut être très enthousiaste, passionné de la littérature française et prêt à apprendre soi-même le français.

La France a accueilli de “douces souffrances” de beaucoup d’écrivains russes émigrés forcés au début du XXe siècle. Nos auteurs vous invitent à découvrir les itinéraires spirituels de deux grands génies russes Ivan Bounine et Vladimir Nabokov à travers la France.

Savez-vous quelle était l’image de la France dans les yeux des écrivains, peintres, musiciens, architectes russes depuis l’époque de Pierre Ier, notre grand tsar qui a « ouvert une fenêtre sur l’Europe » ? Une très longue histoire des relations franco-russes est reflétée dans d’innombrables œuvres d’art russes ce qui a fait l’objet d’une belle étude présentée dans ce numéro.

Vous saurez aussi sans doute apprécier les vives couleurs des portraits artistique et pédagogique, le dynamisme et l’enthousiasme des enseignants de français et des jeunes francophones qui œuvrent sans relâche pour la paix et l’amitié des peuples.

Bravo et merci à tous les contributeurs de ce numéro d’octobre 2018 !

Bonne lecture et à bientôt!

Quand l’été rime avec mariages…

juin 2018Chers amis,

quel plaisir de vous offrir ce numéro estival plein de couleurs, de gaité et de beaux partages ! Les francophones de 11 pays différents écrivent pour vous aux sujets qui les touchent et enchantent.

Tout d’abord nous continuons la série de publications consacrée aux 150 ans du poète français Francis Jammes. Il fut un guide spirituel pour un grand poète russe Ilya Ehrenbourg. C’est lui qui a traduit en russe beaucoup de ses œuvres. Et nos étudiants vous présentent aussi leurs traductions en russe des poèmes de Francis Jammes.

Vous ferez connaissance avec une petite élève russe Dacha. Passionnée de la langue française, bien que débutante, elle fait aussi ses premiers pas en tant que traductrice.

Et ce n’est pas tout ! Les étudiants chinois de l’Université de Nanjing partagent avec vous leurs impressions du livre d’Émir Kusturica qu’ils ont traduit en chinois.

Mais le sujet-phare de ce numéro est le mariage. Vous découvrirez les traditions nationales de fête de l’amour et de la naissance de la famille en Russie, en France, au Paraguay, en Chine, au Congo, en Algérie et dans d’autres pays africains. Nous tenons beaucoup à l’amitié avec nos amis francophones de l’Asie, de l’Europe ou des Amériques qui se réunissent une fois de plus sur nos pages à travers les frontières et les distances.

En plus, une première vous attend : un article sur la musique électronique française. Vous pourrez le lire tout en écoutant les compositions de Space, Daft Punk ou Vitalic. Vous vous demandez comment ? Allez voir !

Et enfin… notre rubrique préférée « Portrait pédagogique » vous présente Anne-Marie, une jeune professeure de français très dynamique et enthousiaste qui sème les grains d’amour pour le français aux États-Unis.

Bonne lecture de ce 50e numéro de « Salut »!

Rendez-vous à la rentrée !

Deuxième à une exposition des médias périodiques régionaux !

диплом библиотекаLe 23 mai votre magazine « Salut ! Ça va ? » a reçu un diplôme pour le récompenser de sa deuxième place à une exposition-concours organisée par la bibliothèque scientifique régionale de la région Amourskaya. Les éditions périodiques régionales ont présenté leurs dossiers à ce concours. Nous avons été remarqués par le jury pour avoir beaucoup et largement diffusé les activités et les projets francophones réalisés dans les établissements secondaires et supérieurs de la région.

Et non seulement ! Le numéro spécial du magazine consacré au 160e anniversaire de Blagovechtchensk a été hautement apprécié car grâce à un riche et bel éventail des publications de ce numéro, les francophones du monde entier ont la possibilité de découvrir notre région et notre ville, son histoire et sa modernité. De plus, notre équipe a effectué des recherches des traces françaises d’Élisabeth Bourgeois de Richemont, l’épouse du comte Nikolay Nikolaevitch Mouraviecv-Amoursky, le fondateur de notre ville et le premier gouverneur de la région Amourskaya.

Disons sans fausse timidité, que grâce à nos démarches, les deux mairies, celle de Blagovechtchensk et celle de Gelos, la ville natale de la comtesse, sa sépulture presque détruite et oubliée sera restaurée et inscrite dans la liste des monuments régionaux à sauvegarder.

Et encore une fierté pour nous!

ЮляLa sélection de la candidature de notre étudiante de 5e année Youlia Titova pour un poste d’assistant de russe en France. Le nombre de candidats de toute la Russie est toujours très élevé pour ce programme prestigieux car il contribue à la mobilité des étudiants à l’échelle européenne et internationale, et leur offre une possibilité exceptionnelle de formation et un début de professionnalisation.

Youlia va enseigner le russe aux élèves des lycées dans l’Académie de Franche-Comté pour améliorer leurs compétences en communication et approfondir leur connaissance de la civilisation et de la culture russes.

Bravo, Youlia !