Le français amusant

Le jeu-épreuve « Le français amusant » pour les enfants débutant en français a déjà un peu d’ancienneté pour l’Association des enseignants de français de la région Amourskaya puisqu’il a été organisé pour la toute première fois en 2012 et a eu, depuis, un succès jamais démenti auprès des professeurs et de leurs élèves. Pas de stress (ou presque), ni note, ni jugement, uniquement des jeux, des chansons, de l’amusement, des rires et du plaisir … avec à la fin, des cadeaux pour tous !

Cette année a été particulière. Alors que jusqu’à maintenant, seules, les écoles de Blagovechtchensk présentaient leurs équipes des participants sont venus, pour la première fois, de la ville de Raïtchikhinsk, située à 171 km du centre régional. Les enfants adorent tellement les activités extrascolaires proposées par leur professeur de français Tatiana Panasenko, qu’ils sont prêts à se lever à 5 heures du matin pour parcourir un long chemin et vivre des moments joyeux ensemble.

Lire la suite

Le printemps francophone sur l’Amour – 2022

« Le printemps francophone sur l’Amour » accueille tous les ans de plus en plus d’enfants des écoles de la région Amourskaya. Pour l’Association régionale des enseignants de français, cet évènement annuel est l’un des plus marquants, car il réunit plus d’une centaine de participants, de villes et villages de la région. Ce sont les élèves apprenant le français en tant que seconde langue, des passionnés, enthousiastes de la musique et de la création.

Dans la salle de concert de l’université pédagogique de Blagovechtchensk, des airs de musique française enchantent les spectateurs, mais ce qu’ils admirent surtout sont les représentations, les sourires tantôt timides tantôt décontractés des artistes et des musiciens qui accompagnent les interprétations vocales.

C’est un groupe de musique de l’école 5 de Blagovechtchensk, composé d’un chanteur accompagné de jeunes musiciens jouant de la guitare, de la batterie, du piano électrique, qui a ouvert le concert sous de chaleureux applaudissements.

Pour ce concours traditionnel (depuis 2008) de la chanson et du théâtre en français, les jeunes musiciens deviennent de plus en plus nombreux à apprendre les mélodies qui accompagnent les chants. Il y a même eu un garçon de 10 ans qui avait fait ce matin-là 200 km pour venir de Raïtchikhinsk avec son accordéon pour jouer « Les parapluies de Cherbourg » de Michel Legrand.

Solos, duos, groupes, de 9 à 17 ans, les jeunes artistes se déguisaient en personnages de leurs chansons : « monstres » de Paris, petits marins en bérets, ou couple d’amoureux se promenant sous un parapluie sous le ciel pluvieux de Paris…

Lire la suite

Festival de la chanson française à Blagovechtchensk

Par Katerina Garder

Que se passe-t-il quand le talent et l’enthousiasme d’un Russe s’inspire des traditions françaises ? Cela peut aboutir à un événement très lumineux et vraiment magnifique, qui s’appelle « Festival de la chanson française ». C’est une fête traditionnelle organisée par le département des langues romano-germaniques à l’Université pédagogique d’État de Blagovechtchensk. Chaque année elle est consacrée à la journée internationale de la francophonie.

Au début, il y a à peu près 10 ans, cette fête de la musique française était organisée en forme d’un concours pour populariser la langue française au-delà de la Faculté des langues étrangères. Les étudiants des autres facultés et universités y participaient. Les gagnants avaient l’opportunité de participer au festival extrême-oriental de la chanson française dans la ville de Vladivostok. Les meilleurs gagnaient un stage en France.

Aujourd’hui la tradition festival continue et chaque année c’est une grande fête francophone !

Lire la suite

“Salut ! Ça va ?” d’Avril 2022 : partager sa table, s’ouvrir et se découvrir

Edito par Olga Kukharenko:

Это изображение имеет пустой атрибут alt; его имя файла - avril-2022.jpg

Nos chers amis,

Ce numéro de la revue sort dans un contexte particulier, à un moment bien compliqué pour le monde entier si tragique pour les uns, si bouleversant pour les autres.

A peine sortis d’un état de détresse morale et de perplexité, nous avons pris la décision de poursuivre notre action simple et humaine, de continuer à faire découvrir et aimer les richesses qui nous enchantent, dans le climat de bienveillance et d’échange qui a toujours prévalu pour nous depuis le tout premier numéro. Il nous importait toujours de créer pour la francophonie et la langue française, réunir sur nos pages des gens enthousiastes des quatre coins du monde ; faire vivre l’amitié des peuples ; offrir de l’harmonie aux âmes, de la joie aux cœurs ; rendre la vie plus belle … comme nous pouvons le faire, à notre petit niveau. Les messages de soutien de la part de nos amis, collègues, ceux qui attendent aujourd’hui la sortie de leur revue préférée nous ont beaucoup encouragés.

Partons, donc, ensemble à la découverte des traditions et des rites gastronomiques des peuples du monde ! Régalons-nous des saveurs et des couleurs des repas traditionnels ! Apprécions la richesse des représentations de la nourriture dans la littérature et les arts !

Bonne lecture et bon appétit si vous décidez de préparer un des plats proposés par nos auteurs !   

« Blagovechtchensk- Besançon: en mode amical » en 2022

C’est un projet réalisé depuis 2018 entre les lycéens russes et français apprenants le français et le russe en tant que langues étrangères.

Cela fait déjà 4 ans que grâce au programme « Assistants de russe en France » que notre amitié vit à travers des frontières et des distances. Avant c’était Youlia Titova l’ancienne étudiante de l’Université pédagogique d’État de Blagovechtchensk qui avait animé ce projet depuis Besançon. Cette année Anastasia Kouzmicheva de Petrozavodsk enseigne le russe au Lycée Louis Pergaud et inspire les jeunes français a pratiquer le russe en enregistrant de petites vidéos pour les élèves de Blagovechtchensk.

Le nouveau numéro de « Salut ! Ça va ? » : « Regardez l’art, il est partout! »

Edito par Olga Kukharenko:

« Nos très chers lecteurs,

C’est un vrai bonheur que ce moment où j’écris mon édito et vous salue pour présenter l’accomplissement d’un énorme travail sur notre « Salut ! Ça va ? ». Chacun qui est dedans, y mets un peu de son âme. Pour le voir il suffit de feuilleter cette belle et riche édition consacrée aux arts, artistes et musées qui conservent et transmettent à travers des époques le génie humain.

Selon certains, la beauté, l’art et la création artistique c’est une sorte de luxe dans la vie de l’homme accessible seulement aux élus et à des moments exceptionnels. On pense que l’art est une belle et précieuse partie de notre vie, pourtant pas du tout essentielle. Et c’est une erreur parce qu’il suffit à chacun de nous de vivre sa vie en découvrant le monde avec des yeux d’artiste qui voit partout la beauté et la comprend. La beauté sauvera le monde, disait le grand écrivain russe Fiodor Dostoïevski. Pour son personnage le comte Mychkin la beauté et le bonheur sont partout autour de nous et il faut savoir les voir. « Comment on peut ne pas être heureux en passant devant un bel arbre ? », – s’exclame-t-il.

La beauté et l’art naissent non seulement sous le pinceau de Michel-Ange, sous la plume de Shakespeare ou les doigts de Mozart. Non seulement à Paris ou à Rome… Ou que nous vivions, qui que nous soyons, la beauté est dans nos yeux, le bonheur est dans nos mains. N’est-ce pas ? Nos auteurs vous en parlent beaucoup ! Ils partagent leurs regards sur la beauté qui les passionne, sur les grands œuvres des grands artistes ou un petit musée d’art populaire à Raïtchikhinsk de la région de l’Amour, comme lieu d’inspiration des enfants et des adultes, amateurs de l’art et de la beauté.

Bonne et heureuse année !

Bonne lecture, chers amis ! Et à bientôt au printemps ! »

Book-trailers d’après les classiques français : initiation à la lecture ou distraction amusante ?

A l’occasion de la JIPF 2021 les étudiants de l’université pédagogique d’État de Blagovechtchensk ont été invités à créer des book-trailers d’après leurs livres préférés. Tous ont choisi des classiques. Est-ce parce qu’ils les connaissent bien ou parce que ceux derniers inspirent plus à la créativité vue que tous les protagonistes sont des personnages exceptionnels qui vivent dans la littérature française depuis des siècles.  

« Les Dieux ont soifs » d’Anatole France, « Les trois mousquetaires » et « Le Comte de Monte-Cristo » d’Alexandre Dumas, « Notre Dame de Paris» de Victor Hugo, « Carmen » de Prospère Mérimée, tous les films ont touché le public par leur originalité, par les costumes et la musique pour présenter l’époque où se passe l’histoire. Bien que nous ayons reconnu les couloirs de la faculté dans les vidéos, ou que les robes traditionnelles chinoises aient été choisies pour ajouter des couleurs à l’image de Сarmen, nous avons tous pu plonger dans l’atmosphère des romans et admirer les idées originales dans les présentations.

Plus ou moins réussis du point de vue technique ces book-trailers ont permis à leurs créateurs de revivre les histoires des livres, de se mettre dans la peau des personnages et de s’amuser bien lors du tournage. Donc, c’est une activité à répéter un jour !

Lap-books en français : activité créative dans une atmosphère conviviale

Le concours des lap-books organisé à l’occasion de la JIPF 2021 a suscité un grand intérêt chez les élèves et leurs professeurs. Le jury a dû faire un choix cornélien ! 78 travaux, l’un étant plus beau et original que l’autre, sur des thématiques diverses, épataient par leur créativité !

Donnons la parole aux étudiants, futurs professeurs qui avaient encadré le travail sur la création des lap-book par leurs élèves lors du stage pédagogique et qui avaient ainsi vécu une expérience inoubliable !

Polina Chevko : « Toutes les œuvres peuvent être appelées les œuvres d’art, les élèves ont été si imaginatifs ! Chaque lap-book est unique, tout comme son créateur est unique. Il n’y a pas de méthode correcte ni incorrecte pour le créer, car tout dépend de la façon dont l’élève perçoit un sujet choisi, quels moyens il utilise pour atteindre ses objectifs. Par exemple, certaines œuvres sont entièrement faites en feutre, d’autres sont faites en forme de livres pliants en papier de couleur, des paillettes imprimées et dessinées par les enfants eux-mêmes. 

Il est impossible de ne pas noter les cahiers qui ont été entièrement dessinés par l’auteur, ces dessins c’est juste quelque chose d’incroyable ! Évidemment, le lap-book est une possibilité de montrer sa créativité, ce que les enfants ont fait.

Ils apprennent aussi à travailler en équipe. Ils développent non seulement leur vocabulaire passif lors de la recherche d’informations, mais aussi actif, car en défendant leur point de vue, ils utilisent le matériel qu’ils ont trouvé et affiché dans le lap-book.

Lire la suite

Journée internationale des professeurs de français 2021

L’association des enseignants de français de la région Amourskaya a rejoint la grande famille unie des francophones du monde dans toute sorte d’actions en honneur de la langue française et de ceux et celles qui l’enseignent partout dans le monde.

            La Journée internationale des professeurs de français avait pour le thème « Covid-19, et après ? ». Pourtant, cette année encore, sans pouvoir nous réunir ensemble pour la fête, nous avons été contraints de planifier des actions et des projets réalisables en ligne et à distance.

L’Assemblée générale des membres de l’association s’est déroulée le matin via la plateforme zoom avec pour but de faire le bilan de l’année 2021 et discuter des actions pour 2022. Outre la table ronde virtuelle consacrée aux projets communs, les professeurs des écoles de la région Amourskaya ont participé aux élections, comme candidats ou électeurs. Ainsi, le mandat de la Présidente Olga Kukharenko a été prolongé pour 4 ans à venir. Le Comité de l’association est désormais composé des collègues des établissements de la région : Tatiana Novitskaya (université pédagogique de Blagovechtchensk), Yulia Tsarenkova (lycée 6 de Blagovechtchensk) Tatiana Panasenko (gymnasium 8 de Raïtchikhinsk), Elena Seyitmedova (école 7 de Tsiolkovski). Nina Beschasnaya et Valentina Efimova, professeurs du lycée 6 de Blagovechtchensk représentent la commission de la vérification des comptes.

Il faut dire que notre association étant assez peu nombreuse, tous ses membres sont toujours actifs et s’entendent bien sur toutes les questions. Ce sont eux qui font vivre la petite association par leur dynamisme et enthousiasme, et qui font surtout la connaitre au-delà de la région et voir au-delà de la grande Russie. C’est pourquoi les réunions annuelles aussi bien que des rencontres pour des concours et festivals se passent dans l’ambiance amicale et conviviale.

Aux couleurs d’automne

L’année croisée 2021 de la coopération décentralisée franco-russe offre de nouvelles rencontres impressionnantes et inoubliables pour les francophones de la région Amourskaya !

Un évènement exceptionnel a réuni des jeunes russes et français à travers presque 10 mille kilomètres pour une rencontre par visioconférence afin de créer ensemble des « Couleurs d’automne ».

La jeune artiste russe Daria Tikhomirova a animé cet atelier de peinture organisé par les mairies des villes de Gelos en France et de Blagovechtchensk en Russie. Malgré le décalage horaire et la distance, les nouvelles technologies ont réussi à réunir les élèves francophones des écoles de la région Amourskaya et de la ville de Gelos.

Lire la suite