« Le portrait de mon professeur de français »

Telle était la thématique du concours de dessins pour les élèves des écoles de la région Amourskaya. Nous l’avons annoncée à l’occasion de la Journée internationale des professeurs de français. Cette année particulière ou les réunions et rencontres sont passées dans l’espace virtuelle, nous cherchons des idées de manifestations qui ne demandent pas de se réunir et qui permettent quand même de se sentir unis par un beau projet commun et de « chanter la gloire » de la belle langue française.

Des écoles de Blagovechtchensk, mais aussi celle de Raïtchikhinsk, Svobodnyy et Tsiolkovski de la région Amourskaya, nous ont envoyé leurs créations. Ces portraits ressemblant à leurs professeurs comme deux gouttes d’eau ou pas tout à fait, représentant des mises en scènes en classe ou pas, au crayon ou à l’aquarelle, touchent inévitablement par leur regard amoureux envers celles qui leur ouvrent la voie vers le monde passionnant de francophonie.

Comment sélectionner le meilleur ? Convaincues que toute création d’enfant mérite de l’admiration et des compliments de la part des adultes et découragées par une tâche impossible de faire une sélection toutes seules nous avons décidé de remettre cette responsabilité aux artistes que nous connaissons : Ptiluc (Luc Lefèbvre), auteur et dessinateur des BD en France et Irina Bakumenko, aquarelliste, originaire de Blagovechtchensk, habitant aujourd’hui au Canada.

Il fallait examiner plus de 50 dessins et déterminer les nominations dans trois catégories de participants : 7-10 ans, 11-3 ans et 14-16 ans.

Chose surprenante : les deux artistes ont fait presque la même sélection !

Irina a explicité ses nominations :

« J’ai beaucoup admiré tous les dessins. Et je dis bravo à tous les enfants ! Parmi les 14-16 ans, je voudrais sélectionner le dessin de Anastasia Turantseva. J’apprécie bien sa maitrise en peinture, la ressemblance du portrait avec le modèle, et l’utilisation des couleurs du drapeau tricolore français.  Parmi les 11-13 ans, le travail de Kostya Sopilnyak est le premier à honorer. Il a très bien présenté le thème du concours. Le portrait du professeur est charmant, on voit une belle perspective, les couleurs sont en parfaite harmonie. Le dessin de Elizaveta Djafarova est beau, très touchant, l’image du professeur est sympathique et attire le regard. Je trouve le portrait de Nastya Lobatch le meilleur en aquarelle. Son style me rappelle les peintures des artistes du Moyen âge. Le portrait fait par Alexandra Vorochilova est amusant, très original, avec de l’humour. Parmi les participants de 7 à 10 ans je préfère le dessin de Kira Seyitmedova, le portrait reflète la joie de vivre, le caractère dynamique du professeur, son élégance, son beau style… je vois des boucles d’oreilles de chez Kinzo peut-être ? »

Et PtiLuc nous a envoyé ses réflexions sur les dessins :

« Dans la catégorie 11-13 ans j’en ai retenu huit, ce n’est pas facile ! Pour moi, le meilleur est celui de Kostya Sopilnyak, même si le traitement au crayon de couleur est un peu trop appuyé, c’est celui qui est le mieux composé, ou la prof a l’air le plus sympathique et où il y a une vraie mise en scène… »

« Et le dessin Tatiana Lissovaya a un joli effet artistique avec son aquarelle sur papier chiffonné, je ne sais pas si c’est volontaire, mais l’effet est bien!… »

« Ensuite, il y a le dessin de Alexandra Vorochilova qui m’a fait beaucoup rire, ce petit cyclope avec sa mini-jupe, ses chaussettes dépareillées et son œil unique est irrésistible ! » …

« Le dessin d’Alexandre Senchik est très bien aussi avec sa jolie parisienne comme sur une publicité art déco ! » …

« Bien qu’un peu austère dans sa composition, je retiens aussi le dessin de Elizaveta Djafarova avec son joli visage un peu triste, c’est très romantique et puis c’est une peinture sur toile très appliquée que je placerais bien en seconde première place » … 

« Le dessin d’Irina Sorokina est assez bien composé aussi et puis la prof a un côté guilleret et optimiste. Et j’aime bien ses fautes d’orthographe »…

« On pourrait dire que le dessin de Veronika Serikova, tout en rose pastel, est le plus poétique et le plus délicat; les lettrages sont très appliqués… »

« On pourrait dire du dessin de Taïssya Chapovalova que c’est le plus modiglianesque, en hommage au grand peintre, quant au portrait fait par Zlata Zaïtseva, on peut lui donner le prix « un certain regard », comme au festival de Cannes, car le grand œil du profil est très impressionnant… »

Il faut avouer que notre jury a bien accompli sa tâche et nous a beaucoup aidées !

Tous les dessins ont été exposés dans le hall de l’Université pédagogique d’État de Blagovechtchensk et ont attiré l’attention des étudiants des différentes facultés 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :