Solidarité franco-russe en rimes

le francaisEn cette période éprouvant pour toute la planète ou plein de projets et de belles manifestations consacrés à la fête de la francophonie 2020 sont annulés ou reportés, nous avons cherche des idées comment réunir les étudiants et les élèves de la région Amourskaya pour feter la langue française.

Nous avons invité nos étudiants de créer un slogan encourageant pour montrer que ni virus, ni épidémie, ni interdictions ne les empêcheront pas de se sentir ensemble solidaires et fêter ainsi la francophonie ! L’idée était d’imaginer un slogan positif, enthousiaste et humoristique pour dire comment le français les inspire à garder le moral et tenir bien face au l’obligation de rester chez eux.

Et à l’autre bout du continent européen, leurs amis par correspondance, les élèves de l’École spéciale militaire de Saint-Cyr qui étudient le russe, se sont ingéniés pour nous transmettre en rimes leur enthousiasme, leur soutien et leur espérance pour une rapide disparition de cette horrible épidémie…

Nous n’avons pas peur du coronavirus,
avec nos amis nous sommes unis,
Et en travaillant le français ou le russe
Nous surmonterons ensemble cette épidémie !
(Katia Malycheva)

Tout passe, tout casse, tout lasse et le coronavirus passera dans l’impasse !
Il restera dans le passé,
Et nous, on continuera d’apprendre le français ! (Arina Khorosonojenko)

Malgré l’épidémie
Nous avons une journée de la Francophonie !
Et pour les francophones de tout âge
La quarantaine est un énorme avantage !
Bien que je sois isolé
Je peux apprendre le français !
(Nikolay Sukhin)

Même pendant la quarantaine,
On garde le français dans nos veines !
(Kseniya Chvydkaya)


Nous n’avons pas peur de l’épidémie,
Nous voulons fêter la francophonie!
(Iuliia Kachtchenko)

Pour vivre bon et être sain,
Passes le temps en quarantaine !
(Alexandra Gordeychuk)

La langue française est notre vitalité,
Rien ne peut nous empêcher de la fêter!
(Arina Ryabitskaya)

Même si j’ai un peu peur de l’épidémie,
je ne vais pas pleurer!
Je mets un masque et j’attends Pierre-Etienne, qui va me protéger!
(Alexandra Gordeychuk)

On dit au virus « non »!
on dit à la Francophonie « oui »!
(Diana Yakubova)

Coronavirus n’est qu’un mot nouveau,
Mais pour notre bonheur il est nécessaire
Qu’on porte des masques et reste à la maison,
Alors ce mot ne sera à jamais que dans les dictionnaires. (Katia Uchakova)

La quarantaine ne nous fait pas peur,
Nous apprenons le français avec des copains,
Le coronavirus est un terrible monsieur,
Mais bientôt il prendra fin ! (Alina Kuzyakina)

Le confinement nous a rendu solitaires
Les amis : Français et Russes.
Mais soyons tous solidaires,
Et nous gagnerons contre le Coronavirus ! (Macha Alexandrova)

Malgré la quarantaine, la grippe et le temps changeant,
nous célébrons cette belle journée ensoleillée,
tout le monde se réunira autour d’une table ronde,
et tout à coup,
A travers un rire sonore, quelqu’un criera à quelqu’un en retour:
« toute la vie est une lutte, mais elle est si belle ! »
(Alexandra Bessarabova)

le russeLe temps d’une quarantaine

J’étais seul, enfermé, dans mon humble demeure,
Toujours dans l’ombre l’ennui laboure mes peines.
Alors bien seul et las je demeure et je pleure,
Tandis que se déroule cette quarantaine.

L’espoir du réconfort pointait soudain vers l’Est
Et ses très belles jouvencelles soviétiques
Qui amoindrissent le malheur de cette peste
Car elles nous ôtent de ces humeurs colériques. (Armand)


Quelle maladie pourrait vaincre une amitié
Qui survole les frontières de l’indifférence
Pour rassembler des jeunes pourtant éloignés
Qui érigent un pont entre Russie et France ?

Loin de nous toute idée de peur et de détresse
Ce Mal qui passe n’est qu’un terrible coup de vent
Le temps viendra où nous vivrons dans l’allégresse
Arrivent les jours où nous irons de l’avant

L’occasion nous est donnée de louer la vie
Remercions celui qui nous en a fait le don
Protégeons nos êtres chers, parents et amis
Ensemble c’est certain, nous allons tenir bon! (Pierre-Etienne)


Les rayons sont vides, nous ne trouvons plus de PQ
Il faut garder de la distance, toutes les soirées sont annulées

Il ne faut pas se toucher le visage
N’oublie pas de laver les mains
Et maintenant nous cuisinons tous les jours,
A base de pâtes et de riz

Honnêtement nous n’avons pas à râler
Pour des gens en bonne santé il n’y a pas de
risque.
Chaque jour le soleil se lève à l’est un peu plus tôt

y savons nos amies russes en bonne santé

N’importe si en Europe ou à l’extrême Orient
Au soleil ou dans le grand froid
Ensembles nous résistons au danger
2020 est réellement une année dangereuse (Kurt)

 


C’est bien le Carême,

Nous sommes en quarantaine,

Personne ne sort

Le Christ est mort

Mais bientôt les Pâques, il est ressuscité !

Et le virus sera éradiqué !

 

Ce mal né au loin,

A touché notre Patrie

Vous en êtes les témoins.

Êtes-vous épargnés en Russie ?

En ce dur Carême,

Nous sommes en peine,

Mais, toujours actifs,

Reclus chez nous…

Et aussi, créatifs

Nous conversons avec vous.

 

« Le Roi te touche, Dieu te guérit ! »

Mais qui pour nous toucher aujourd’hui ?

La France est malade

Et la France n’a plus de Roi.

Il nous faut une accolade.

Face à l’épidémie, il faut garder la foi.

Alors, chers amis transcontinentaux,

Demeurez en votre foyer,

Votre chef va vous protéger,

Vous garder de ce fléau. (Ladislas)

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :