La francophonie sur l’Amour en chansons

Yulia Titova et Irina Alimskaya, Étudiantes, Blagovechtchensk 

12795010_862021370574791_4274127002402425272_oCela fait déjà 8 ans que le festival de la chanson française a lieu dans notre Université. Il est organisé par la chaire des langues romano-germaniques et orientales et l’Association des enseignants de français de la région Amourskaya, avec le soutien de l’Ambassade de France.

Depuis trois ans notre petit groupe constitué des étudiantes de la troisième année faisait simplement partie des spectateurs. Mais cette année Natalia Kutcherenko, la doyenne de notre faculté et l’organisatrice principale du festival nous a proposé de prendre part à cet événement et elle nous a beaucoup encouragées et inspirées !

Et, motivées par notre professeur et par l’amour pour la langue française nous avons décidé d’éprouver nos capacités à chanter sur la scène universitaire malgré le manque d’expérience dans ce domaine. Le choix de la chanson était évident car notre groupe adore « Douce France », un morceau chanté pour la première fois en 1943 par Charles Trenet mais dont nous avons choisi la version la plus moderne interprétée par « Les Enfants du Pays ».

Nous avons passé beaucoup du temps à répéter pour assurer notre succès le jour du festival. On a décidé de chanter en dansant. On a appris les paroles de la chanson et on a mis en scène une chorégraphie. L’amour pour la langue française et notre amitié nous enthousiasmaient. Pour être belles et élégantes en chantant notre amour pour la France nous avons prévu pour chacune d’entre nous des blousons rayés et des écharpes rouges !

Le jour du festival est arrivé. Et nous étions un peu stressées dès le matin puisque nous devions passer dans les premiers et commencer le festival juste après le groupe des danseuses qui ouvraient le concert. La salle était pleine de monde, plus que jamais. Finalement il s’est avéré que nous étions stressées inutilement parce que notre performance était parfaite ! Ensuite nous avons pu prendre plaisir à écouter des chansons des autres participants.

Il y a eu des chansons très diverses. Le festival a connu un grand succès parce qu’il a réuni trois universités de Blagovechtchensk et même des nationalités différentes. Comme d’habitude les élèves-officiers de la Grande école militaire d’Extrême-Orient ont beaucoup plu au public avec leurs interprétations dynamiques et des danses enflammées.

Mais le clou du festival fut la performance de notre doyenne Natalia Kutcherenko avec l’étudiante de quatrième année Valeria Mirochnitchenko ! Elles ont interprété la chanson « C’est le grand amour » grâce à laquelle elles ont fait une véritable déclaration d’amour à la langue française.

À la fin du festival tous les participants ont reçu des cadeaux en souvenirs.

Nous sommes si contentes d’avoir participé au Festival de la chanson française cette année. Nous nous sommes imprégnées de l’esprit de cette Douce France qui nous a si bien  réussi de sorte que l’année prochaine nous tenterons de réitérer notre succès !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :