Kaléidoscope de courts-métrages français

par Anastasia Zuïkova, étudiante

b2a39ddf782da91c47b2fae3b81a89f6J’apprends le français et je suis très sensible à tout ce qui est français. C’est pourquoi je n’ai pas pu manquer le festival de courts-métrages français « Les Saisons parisiennes » qui vient d’avoir lieu à Blagovechtchensk. Pendant cinq soirées je venais dans la salle de cinéma, m’installais au premier rang, éteignais mon portable et plongeais dans les petites histoires parisiennes. Simples et alambiquées, mornes et ensoleillées, tragiques et amusantes, réelles et fantastiques – en gros 33 histoires en courts-métrages ! Dans ce kaléidoscope des genres et des humeurs chacun a pu trouver quelque chose pour soi. En plus, quelle diversité de personnages !  Vous rencontrez des malchanceux qui ne désespèrent pas, des gens avec des yeux d’huitres, un Cupidon déguisé en femme, un corps de Napoléon et même Dieu ! Bref, le spectateur ne s’est pas ennuyé !

Pour être franc, je n’ai pas aimé tous les films, je ne les ai pas tous compris. Les goûts sont différents, comme vous savez… Par contre, il n’y a pas eu de mauvais film, chaque court-métrage a provoqué des émotions particulières. Le rire et les larmes alternaient parfois avec un sentiment d’embarras… je me demandais, perplexe : mais qu’est-ce que je viens de voir ?

Je veux absolument dire que voir tous ces films français avec les sous-titres russes fut pour moi une expérience fort intéressante et agréable. Toutes ces petites histoires m’ont laissé une sensation singulière, incomparable !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :