Le cinéma français à Blagovechtchensk

  афишаLa deuxième semaine itinérante du cinéma français à Blagovechtchensk a été attendue avec impatience par les cinéphiles des rives de l’Amour. Pour eux, c’est l’occasion de voir un autre cinéma, ce cinéma particulier – le cinéma français – que nos salles obscures n’accueillent pas souvent.

Comme l’année dernière, cette semaine itinérante ayant commencé le 1er février à Vladivostok a fait un passage à Blagovechtchensk pour ensuite continuer sa route à travers la grande Russie jusqu’au mois de décembre. Le programme de cette année proposait 12 films en deux thématiques : «Rétrospective de Sandrine Bonnaire» et «Paris aujourd’hui».

Et сomme tous les ans, la sélection des films pour cette semaine itinérante a été effectuée par le secteur audiovisuel de l’Ambassade de France à Moscou. « D’habitude, les films sont choisis dans deux directions : d’une part, ils reflètent la France contemporaine (jeunes réalisateurs, acteurs en devenir) et d’autre part, certaines oeuvres sont choisies parce qu’elles ont marqué la production cinématographique et parce que de grands interprètes ont pu s’y faire remarquer. On a par exemple, cette année, le premier film d’Emmanuel Mouret «Changement d’adresse», ainsi que le chef d’oeuvre de Maurice Pialat «À nos amours» avec Sandrine Bonnaire» – explique Christine Laumond, l’attachée audiovisuelle de l’Ambassade de France. « L’objectif du projet est de faire mieux connaître le cinéma français moderne en Russie. Car on se rend compte que la popularité de comédiens célèbres dans les années 70 – 80 reste très forte, alors que la connaissance des comédiens actuels est moins profonde. Qui aura remarqué par exemple la fille d’Isabelle Huppert, Lolita Chammah dans « Memory Lane» ? Pourtant cette jeune comédienne tourne de plus en plus de films en France. »

img_5584La cérémonie d’ouverture de la semaine du cinéma français à Blagovechtchensk a préparé plein de surprises à son public. Dans le hall du Palais régional de la culture et de la création se déroulait une fête à la française : de belles femmes en robes de soirée, dégustation de plats français offerts par un restaurant local, l’odeur du café et du chocolat chaud dans l’air, exposition des produits de beauté et de la bijouterie française, distribution du dernier numéro du magazine de mode «Fashion collection», exposition de photos de France prises par les enseignants et les étudiants de l’université pédagogique … flashs des appareils photo, interviews devant les caméras de la télévision locale, retrouvailles entre amis… on entendait à peine la musique française à travers le bourdonnement des voix des spectateurs venus célébrer cette fête du cinéma français.

« Padam, padam, padam… » – les airs de la célèbre chanson française ont ouvert la présentation des films de la semaine. Les bandes annonces ont été présentées et commentées par des personnes bien connues dans la ville : blogueurs, rédacteur en chef de radio, showman, journalistes. Tout en plaisantant et d’une manière bien délibérée, ils confiaient au public leurs petits secrets qui les liaient avec la France et dévoilaient des histoires à propos des films de la semaine. Les spectateurs les plus chanceux ont reçu des cadeaux de la part des partenaires de l’évènement et des billets des films de la semaine mis en loterie.

Pendant toute la semaine, les Blagovechtchenskiens ont pu choisir des films à leur goût parmi onze films de genres divers : drame, comédie, mélodrame, thriller, documentaire. «J’ai trouvé le film img_5540d’ouverture «Tout ce qui brille» assez léger, comique mais très profond du point de vue du sens. » – Galina Odintsova, écrivain, blogueuse connue à Blagovechtchensk, a vu presque tous les films de la semaine. – « Ce film m’a inspirée et m’a touchée fort. Il m’a laissé l’espoir que tout n’était pas perdu dans ce monde imparfait. Il faut savoir pardonner les erreurs des amis parce que l’amitié et la fidélité ce sont les valeurs les plus importantes dans la vie de chacun. Tout ce qui brille n’est pas or ! ».

La rétrospective de la brillante actrice du cinéma français, Sandrine Bonnaire, a eu un grand succès auprès de notre public. La petite salle du cinéma n’a pas pu accueillir tous les spectateurs venus voir «À nos amours» de Maurice Pialat et la projection fut déplacée dans la grande salle. C’était aussi plein pour «Mademoiselle» et « Elle s’appelle Sabine ». Ce dernier film documentaire qui raconte les problèmes des malades de l’autisme, n’a laissé personne indifférent. Ainsi, une spectatrice nous confie ses impressions :  «Moi, j’ai été vraiment bouleversée par le film « Sans toit ni loi ! » Je vois toujours devant mes yeux Monna. Belle mais dégradée, son bon regard touchant. Ce qui me fascine c’est que des films pareils, qui montrent des problèmes de la société ne sont pas cachés dans le pays. Ils sont montrés largement dans le monde entier… J’ai eu l’impression qu’en France les gens sont plus loyaux par rapport aux SDF… »

img_5503Ce qui a été surtout apprécié, c’est la possibilité de voir des films en version originale. «Regarder les films en français avec des sous-titres russes permet d’admirer pleinement la mélodie de la parole française, la musique du film, sa mise en scène. Il est important d’écouter la voix de l’acteur et ses intonations originales pour mieux sentir son histoire et ses émotions» – nous explique  une jeune passionnée du cinéma français.

Les avis des spectateurs laissés dans le livre d’or sont nombreux. Reconnaissants et enthousiastes, ils expriment leurs souhaits que le cinéma français revienne à Blagovechtchensk l’année prochaine. Et il n’y a pas de raison d’en douter !

D’après le service audiovisuel de l’Ambassade de France, on remarque toujours un grand engouement pour le cinéma français et le nombre de salles qui souhaitent accueillir la Semaine itinérante du cinéma français est grandissant d’une année à l’autre.

Par Olga Kukharenko


One Response to Le cinéma français à Blagovechtchensk

  1. Ping: L’édition de mars de « Salut! Ca va?  est disponible! | «AEFRA

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :